Jean-François Zevaco et les résonances latines

 
Foire internationale de Casablanca, Pavillon de la ville, Jean François Zevaco | 1960  © ZEVACO

Foire internationale de Casablanca, Pavillon de la ville, Jean François Zevaco | 1960

© ZEVACO

Musée Caracas, Oscar Niemeyer | 1956  © Wikipedia

Musée Caracas, Oscar Niemeyer | 1956

© Wikipedia

La relation entre les architectes marocains et les autres pays de l'Atlantique est particulièrement évidente chez Jean François Zevaco et d'autres architectes de l'époque.

Cependant, c’est aussi dans la même ville de Casablanca qu’il construit le Pavillon de la ville pour la Foire internationale de Casablanca en 1960, Immense pyramide inversée, et aussi le même rapport à la monumentalité sud-américaine ou Oscar Niemeyer conçoit un projet du Musée à Caracas 4 ans avant. Construite en béton, la pyramide inversée repose sur une base carrée, les quatre arêtes sortent du solide et le rend un volume dynamique.


Marché d’alimentation à Casablanca, Jean-François Zevaco | 1972  © MAMMA - M.Meslil - 2019

Marché d’alimentation à Casablanca, Jean-François Zevaco | 1972

© MAMMA - M.Meslil - 2019

Centre de la cour carrée du musée national d’Anthropologie de Mexico, Pedro Ramirez Vasquez               | 1963-64  © Dan Gamboa Bohórquez

Centre de la cour carrée du musée national d’Anthropologie de Mexico, Pedro Ramirez Vasquez | 1963-64

© Dan Gamboa Bohórquez

L’influence mexicaine est lisible chez Zevaco dans son marché municipal construit sur rue d’Agadir en 1972, il est couvert de parasols de béton de section carrée, ou on peut le lier au parasol qu’a construit Pedro Ramirez Vasquez au centre de la cour du musée national d’Anthropologie de Mexico (1963-1964).

 
 
mamma.groupCommentaire